Les armées africaines face aux enjeux de cybersécurité et de souveraineté numérique

Le comité Afrique des Jeunes IHEDN a le plaisir de vous inviter à l’événement :

Les armées africaines face aux enjeux de cybersécurité et de souveraineté numérique

Avec
Thierno Barry, docteur en Cybersécurité et Hacker Éthique, chef du département Product Security
chez Mediatek UK (Royaume-Uni)

Jeudi 28 avril 2022
19h00 - 21h30
Ecole Militaire de Paris, Amphithéâtre des Vallières

Clôture des inscriptions le 25 avril à 23h59

L’émergence de la cyberguerre ou encore la guerre 2.0 n’est plus un luxe des pays occidentaux. L’Afrique est aussi une cible et l’inconscience de ce type de risques au plus haut sommet des États pose la question de la facilité par laquelle les attaquants réussissent à hacker des systèmes plus ou moins vulnérables.  

Beaucoup d’officiers et d’officiels africains de haut rang utilisent encore aujourd’hui dans leur communication professionnelle des adresses mails Google ou Yahoo. Or, ces messageries dont les datacenters sont basés à l’étranger sont souvent accessibles aux services de renseignement américains. Ainsi, la souveraineté numérique représente un enjeu majeur sous-évalué dans nombres de pays africains.

Cette conférence abordera la problématique de guerre électronique qui utilise des bits et des bytes au lieu des balles et des bombes. Elle évoquera également l’intérêt que les armées africaines auraient à se saisir de ce sujet.

Conditions de participation :
Il est obligatoire de s’inscrire ICI pour entrer dans l’École militaire.
Une pièce d’identité sera également demandée.
L’entrée se fera au 5, place Joffre (entrée Cavalerie), métro École militaire (Ligne 8).
Aucune entrée ne sera autorisée après 19h15.

A propos de l’intervenant :
Thierno Barry est docteur en cybersécurité et hacker éthique, avec plus 10 ans d’expérience dans le domaine de la cybersécurité offensive et défensive ainsi que dans le domaine du renseignement électronique.
Actuellement chef du département Product Security chez Mediatek UK (Royaume-Uni), un des leaders mondiaux dans la conception de puces électroniques pour smartphone, tablette, notebook, Smart TV, etc., avec plus de 30 % de parts de marché. Auparavant, il a travaillé pour le géant chinois de la téléphonie, Huawei, où il dirigeait l’équipe responsable de la cybersécurité des smartphones Huawei.
Il est aussi passé par le groupe Thales, spécialisé dans la défense, l’espace et la sécurité numérique, où il a eu à diriger plusieurs projets d’audits, de tests d’intrusion et de certifications de sécurité pour le compte de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI).