FONDS D’INVESTISSEMENT, OUTILS PUBLICS D’INTELLIGENCE ECONOMIQUE

L’article n’engage que la responsabilité de l’auteur. Les idées ou opinions émises ne peuvent en aucun cas être considérées comme l’expression d’une position officielle.
 
A PROPOS DE L’ARTICLE
Si la conjoncture sanitaire a récemment mis la Banque publique d’investissement (Bpifrance) sur le devant de la scène, cet automne, c’est la création du Lac d’argent qui fait parler d’elle. Ce fonds d’investissement chargé de protéger l’assise actionnariale des groupes français est un élément signifiant dans la politique française de l’investissement public. Il peut être considéré comme un changement de stratégie par rapport à nos voisins britanniques dans l’utilisation de la prise de participation publique. On peut y voir également le premier pilier d’une stratégie politique d’intelligence économique qui utiliserait les fonds d’investissement ; le second pilier serait la promotion des industries naissantes et stratégiques.
Pour comprendre comment la France utilise les fonds d’investissement publics, il convient de revenir sur leur origine, en comparaison avec le modèle anglais.
 

Télécharger ici l’article

 
A PROPOS DE L’AUTEUR
Jean-Baptiste LORIERS est membre du Comité Risques et Intelligence Économique des Jeunes de l’IHEDN et consultant en intelligence économique.

Thumbnail

Actualité précédente

Thumbnail

Actualité suivante