Centre National des Etudes Spatiales (CNES)

Jeunes-IHEDN_CapPro 4

Centre National des Etudes Spatiales (CNES)

En décembre 2021, le CNES a fêté son 60ème anniversaire et marque l’occasion d’en apprendre plus sur l’agence spatiale française.

1. Quelques dates clés

  • 1961 : Création du Centre national d‘études spatiales (CNES) par le général Charles de Gaulle avec pour objectif de coordonner et animer les activités spatiales françaises.
  • 1964 : Installation du site de lancement du CNES en Guyane, ce choix s’explique, entre autre, par la proximité avec l’équateur.
  • 1965 : Lancement du premier satellite français, du nom de « Astérix », par le lanceur Diamant. Première fusée française et qui permet à la France de se hisser au 3ème rang des puissances spatiales.
  • 1978 : Création d’Argos, système mondial de localisation et de collecte de données par satellite (depuis son lancement, 100 000 espèces animales ont été suivies).
  • 1979 : Début de l’ère Ariane avec pour principal objectif de mettre fin à la dépendance russe et américaine pour accéder à l’espace.
  • 1980 : Création de Arianespace suite à la décision du CNES, en accord avec le gouvernement pour commercialiser et exploiter la partie lanceurs.
  • 1982 : Premier vol dans l’espace d’un français en la personne de Jean-Loup Chrétien.
  • 2006 : Lancement du télescope spatial CoRoT, qui a déjà permis l’identification de plusieurs planètes hors de notre système solaire.
  • 2021-2025 : Nouveau contrat d’objectifs et de performances (COP) entre le CNES et l’État : « Un Espace pour la croissance ».

2. Missions

Le CNES axe son travail, en collaboration avec Arianespace et l’Agence spatiale européenne (ESA), sur 5 programmes principaux :

  • L’accès à l’espace avec les lanceurs
  • Les sciences et l’innovation pour le développement durable
  • Les télécommunications (satellites)
  • L’astronomie et la physique fondamentale
  • La sécurité et la défense

3. Organisation

  • 4 centres : Paris Les Halles (siège social), Direction des lanceurs de Paris-Daumesnil, Centre spatial guyanais de Kourou et le Centre spatial de Toulouse.
  • 2 335 millions (M) d’euros de budget : 1 075M € de contribution de l’ESA, 719M € de programme national, 495M € de ressources propres et 46M € du programme d’investissements d’avenir.
  • 2 357 salariés aujourd’hui (contre 17 à ses débuts).
  • 10 astronautes français sont allés dans l’espace : hormis Thomas Pesquet (ESA), les 9 autres astronautes avaient été sélectionnés par le CNES, soit, 9 hommes et 1 femme, 3 civils et 7 militaires.

4. Futurs projets

  • La mission Juice : exploration de l’univers jovien (Jupiter) pour découvrir s’il possède les conditions nécessaires à l’apparition de la vie, départ à l’automne 2022 pour une arrivée prévue en 2031.
  • Le lancement d’Ariane 6, prévue pour 2022, à des coûts de production moindres qu’Ariane 5.

Pour en savoir plus : Cap’Pro
Par Théophile Pillon du comité Aéronautique et espace – Source : © CNES/GRIMAULT Emmanuel, 2018

Thumbnail

Actualité précédente

Thumbnail

Actualité suivante