Le processus d’attribution des cyberattaques aux groupes APT

Publications

[ décryptage ]

-------------------------------------------

Le processus d'attribution des cyberattaques aux groupes APT

Ce texte n’engage que la responsabilité de l’auteur. Les idées ou opinions émises ne peuvent en aucun cas être considérées comme l’expression d’une position officielle de l’association Les Jeunes IHEDN.

À PROPOS DE L’ARTICLE

Au cours du premier semestre 2020, la France était classée troisième pays le plus touché par des cyberattaques. Les groupes APT, à l’origine d’attaques hautement planifiées, exécutées, et disposant de ressources importantes, inquiètent de plus en plus les États et autres entités, qui recourent à l’attribution pour mieux se protéger contre ces phénomènes.

Cet article vise ainsi à établir un panorama technique des enjeux entourant la question de l’attribution pour ces groupes aux techniques et statuts particuliers. Pour avoir une vision plus complète sur l’enjeu de l’attribution, nous vous invitons à lire l’article « Décryptage : Les enjeux géopolitiques de l’attribution des cyberattaques ».

À propos des autrices

Teodora CURELARIU

Teodora est étudiante en Master 2 Sécurité Internationale, Cybersécurité et Défense à l’Université Grenoble-Alpes. Elle rédige actuellement un mémoire sur l’évolution de la doctrine militaire russe dans le cyberespace. Elle est membre du comité cyber des Jeunes IHEDN depuis janvier 2022.

Flore JAYET

Flore est étudiante en Master 2 Sécurité Internationale, Cybersécurité et Défense à l’Université Grenoble-Alpes. Elle rédige actuellement un mémoire sur l’impact des rançongiciels sur les infrastructures critiques. Elle est membre du comité cyber des Jeunes IHEDN depuis janvier 2022.

Thumbnail

Actualité précédente